Hyperactivité et déficit d’attention de l’enfant – Comprendre plutôt que droguer

hyperactivité et déficit d’attention de l’enfantPourquoi tous ces enfants étiquetés «THADA» (Troubles d’Hyperactivité Avec Déficit d’Attention)? On estime leur nombre à vingt millions tout autour du monde, dont une majorité aux Etats-Unis. C’est un chiffre énorme. Cela représente beaucoup de souffrance, et aussi évidemment un très gros enjeu financier. Ces enfants ne sont ni méchants, ni désagréables, ni « mal élevés ». Ils souffrent et ils expriment leur souffrance par leur comportement dérangeant pour les familles, les instituteurs et la société en général.

Qui sont ces millions d’enfants? Leurs troubles du comportement sont-ils vraiment attribuables à une seule et unique cause? Quel est leur profil psychologique? Le traitement médicamenteux est-il la bonne solution? La Ritaline® et les médicaments analogues sont ils aussi exempts de risques que le disent la plupart des médecins?

Il est intéressant de réfléchir aux changements qui se sont produits dans nos sociétés, surtout depuis les années 1970, dans les pays riches.

Quel est le rôle de la permissivité accrue au niveau de l’éducation depuis Mai 68? Est-ce
que la multiplication des vaccins (contenant pratiquement tous du mercure à cette époque-là), des postes de télévision, des téléphones portables, des ultrasons pendant la grossesse, a pu jouer un rôle dans le comportement des enfants? Quelles sont les conséquences de la surmédicalisation de la naissance ? Quel rôle attribuer au fait que le taux de phosphates dans la nourriture industrielle a augmenté de 300 % en quelques années? Les enfants actuels sont-ils plus sensibles aux éléments physiques pouvant perturber leur comportement? Dans cet ouvrage, l’auteure contribue à donner quelques éléments de réponse à ces questions.

Françoise Berthoud est médecin, pédiatre et homéopathe. A la retraite, elle se consacre à l’écriture, toujours intéressée à la santé des enfants, qu’elle propose de garder le plus loin possible des médecins conventionnels grands prescripteurs de vaccins et de Ritaline. On sait en effet que les enfants non vaccinés sont en meilleure santé que les vaccinés et que les médicaments psychiatriques sont une solution «facile» aux problèmes de comportement d’un nombre toujours grandissant d’enfants.

Pour commander:

Editions marco pietteur
39, avenue du Centenaire
B-4053 Embourg, Belgique
Tél. 00 32 43 49 03 03
Fax 00 32 43 41 29 21
www.testezeditions.be
[email protected]