Médicaments psychiatriques, programmes psychologiques: le lien avec la violence