Agression sexuelle des patients, camouflages de décès, fausses factures… Les allégations contre la chaîne nationale des hôpitaux psychiatriques continuent.

Par CCHR International

Le 17 novembre 2015

UHS abus«Suicides de patients, camouflages de décès, falsification de dossiers et patients victimes d’agressions sexuelles sont quelques-uns des abus allégués dans les locaux de Universal Services Health, Inc. (UHS) où les autorités de l’Etat ou les centres d’assurance maladie et de couverture maladie universelle (CMS) américains ont fait des enquêtes.» Jan Eastgate, Présidente de CCHR International

 

The Philadelphia Inquirer fait état des enquêtes criminelles fédérales en cours dans environ 20 établissements psychiatriques appartenant à Universal Services Health (UHS), le plus grand fournisseur de santé comportementale en établissement du pays. Les autorités fédérales ont réclamé des documents aux établissements de UHS depuis 2012 alors qu’ils enquêtent sur des fraudes de facturation potentielles. En mars, la section des fraudes criminelles du Ministère de la justice américain a élargi son enquête pour y inclure le siège social de UHS en Pennsylvanie. [1]

Selon The Philadelphia Inquirer, UHS a fait 327 milliards de dollars de chiffre d’affaires dans les neufs mois qui se sont terminés le 30 septembre 2015. Selon le Conseil de maîtrise des coûts des soins de santé de Pennsylvanie, UHS possède 4 des 5 meilleures installations de psychiatrie les plus rentables de Pennsylvanie, dont deux sont sous enquête fédérale (Le Roxbury Treatment Center et The Meadows).

La Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme internationale allègue que les bénéfices de la psychiatrie se font aux dépens de la sécurité des patients et a déposé des plaintes auprès des législateurs et des organismes étatiques et fédéraux contre les centres de santé comportementale de UHS, y compris ceux de Pennsylvanie. Jan Eastgate, présidente du groupe des droits à la santé mentale dit: «des suicides de patients, le camouflages de décès, la falsification de documents et des patients victimes d’agression sexuelle ne sont que quelques-uns des abus pratiqués dans des centres de santé comportmentale de UHS, dans lesquels les autorités de l’Etat et les centres d’assurance maladie et de couverture maladie universelle ont fait des enquêtes.»

CCDH a révélé qu’au moins trois membres du personnel des établissements psychiatriques d’UHS, au cours des dernières années, ont été reconnus coupables d’abus sexuels ou d’autres abus auprès des patients ou de maltraitance des enfants, deux purgeant au total une peine de prison de 35 ans.

Rock RiverRock River a fermé en avril 2015 après une enquête du Chicago Tribune et du Département des services à l’enfance et à la famille qui ont constaté que les adolescentes admises avaient subi des sévices graves lors de leurs séjours.

Rien que cette année, UHS a régulièrement fait les gros titres dans le secteur de la psychiatrie:

Le 12 novembre: The Patriot Ledgerin du Massachusetts a fait état des conclusions d’une enquête de l’État sur la mort d’une patiente de vingt ans à l’hôpital psychiatrique Pembroke de UHS au mois d’août de cette année, dont le résultat n’est pas encore annoncé. Un précédent article disait que Pembroke a signalé 7 décès de patients cette année. [2]

Le 6 novembre: UHS a rapporté que le Départment de l’action humanitaire de  Pennsylvanie avait exigé que sept de ses hôpitaux psychiatriques restituent 4 millions de dollars à l’Etat sur les paiments versés aux hôpitaux pour l’exercice 2011. UHS pourrait faire l’objet de mêmes demandes de remboursement pour la période 2012-2014 (potentiellement 16 millions de dollars au total.) [3]

Le 9 septembre: Une action en justice au nom des cinq plaignants a été déposée au tribunal du comté de Cook, dans l’Illinois, contre Rock River Academy de UHS, alléguant d’abus sexuels et de viol par le personnel. Un membre du personnel a affirmé qu’une jeune fille s’est vue «administrer intentionnellement des médicaments psychotropes dont on se servait pour la garder dans un état semi-conscient afin qu’elle puisse être plus facilement manipulée et abusée sexuellement.» [4]

TimberlawnLe 14 août 2015, le CMS a mis fin à son contrat avec Timberlawn Mental Health Service à Dallas, au Texas, en raison de l’inefficacité de l’hôpital à corriger les irrégularités qui avaient placé des patients en «danger immédiat».

Le 31 août: le CMS a mis fin au contrat du centre de santé mental Timberlawn de UHS, au Texas, en raison de lacunes non corrigées et de patients mis en péril. [5] Les inspecteurs du CMS ont découvert que des employés de Timberlawn avaient falsifié les dossiers pour éviter un examen minutieux du cas d’un patient ayant subi des préjudices. [6]

Le 31 juin: UHS a rapporté que le centre médical Texoma au Texas était confronté à la résilitation du CMS découlant de manquements aux conditions de participation. Texoma a conclu un accord d’amélioration avec le CMS, réduisant ainsi le risque d’une éventuelle fermeture en raison de la réduction des financements du CMS. [7]

Le 23 juin: les membres du Congrès, Joseph P. Kennedy III et Danny Davis, ont écrit conjointement au CMS lui demandant une mise à jour sur l’état de son enquête sur UHS. [8] Un communiqué de presse a déclaré qu’il y avait eu «des allégations troublantes de faute, de négligence et d’intimidation des employés» dans les locaux de UHS. En outre, «des rapports supplémentaires de revendications détaillées de violence, d’agressions sexuelles, de fugues de patients et du manque de personnel de sécurité dans les locaux de UHS dans l’Illinois et l’Ohio, ainsi que des efforts déployés par l’entreprise à menacer les employés qui dénoncent ces conditions.» [9]

Avril: Rock River Academy, dans l’Illinois, a fermé après que le Département des services à l’enfant et la famille (DCFS) a refusé d’y envoyer des enfants dans la section juvénile. Rock River avait le plus haut taux de jeunes manuellement maîtrisés par le personnel en 2014 parmi les 52 centres de traitenemt résidentiels contrôlés par le DCFS. [10]

CCDH a également découvert que des dizaines de psychiatres travaillant avec UHS ou dans leurs locaux sont parmi les 25 premiers prescripteurs de médicaments psychotropes.

Références:

[1] «Firm under federal probe owns 4 of 5 most profitable Paramental hospitals,» Philly com, 17 novembre 2015, http://www.philly.com/philly/business/20151117_Firm_under_federal_probe_ owns_4_of_5_most_profitable_Pa__mental_hospitals.html; “Feds widen fraud probe of Universal Health Services to include headquarters,” Healthcare Finance, 1er avril 2015, http://www.healthcarefinancenews.com/news/feds-widen-fraud-probe-universal-health-services-include-headquarters

[2] Chris Burrell, “State finishes investigation into death at Pembroke Hospital,” Patriot Ledger, 12 nov. 2015, http://www.patriotledger.com/article/20151112/NEWS/151117836; Chris Burwell, “State investigates death of patient at Pembroke Hospital,” Patriot Ledger, 18 Sept. 2015, http://www.patriotledger.com/article/20150918/NEWS/150915535

[3] Harold Brubaker “Pa wants Universal Health to return $4 million in Medicaid payments,” Philly com, 6 nov. 2015, http://articles.philly.com/2015-11-08/business/68091040_1_disproportionate-share-payments-uhs-hospitals

[4] Lorraine Bailey, “Severe Abuse Alleged at Illinois Home for Girls,” Courthouse News.com, 10 sept. 2015, http://www.courthousenews.com/2015/09/10/severe-abuse-alleged-at-illinois-home-for-girls.htm

[5] Timberlawn Mental Health System Sylvia Mathews Burwell

[6] Reese Dunklin, “Judge rules regulators can stop funding Timberlawn psychiatric hospital,” Dallas Morning News, 13 août 2015, http://www.dallasnews.com/news/metro/20150813-judge-rules-regulators-can-stop-funding-timberlawn-psychiatric-hospital.ece; Timberlawn Mental Health System v Sylvia Mathews Burwell, in her official capacity as Secretary, United States Department of Health and Human Services, in the United States District Court for the Northern District of Texas Dallas Division, Case No 3:15-CV-2556-M, 13 août 2015 Barbara MG Lynn, US District Judge Decision; http://www.healthcarefinancenews.com/news/timberlawn-mental-health-system-faces-closure-after-cms-finds-major-safety-problems

[7] UHS Inc, Securities Exchange Commission filing, 31 juin 2015.

[8]http://kennedy.house.gov/sites/kennedy.house.gov/files/06.23.15.UHS%20Letter.pdf;
http://www.chicagotribune.com/news/watchdog/rtc/ct-psychiatric-provider-investigation-watchdog-met-20150623-story.html

[9] “CONGRESSMAN KENNEDY PUSHES HHS ON INVESTIGATION INTO MENTAL HEALTH NETWORK,” Joe Kennedy Press Release, 23 juin 2015, https://kennedy.house.gov/media/press-releases/congressman-kennedy-pushes-hhs-on-investigation-into-mental-health-network

[10] “Center for troubled girls will close, cites decision by DCFS,” Chicago Tribune, 28 janv. 2015, http://www.chicagotribune.com/news/watchdog/rtc/chi-youth-treatment-rock-river-20150128-story.html

Partagez cet article